Si l’Anelfa s’attache à favoriser les études sur la grêle et développe une méthode de prévention de celle-ci, ce n’est pas pour répondre à la fascination de l’homme pour les orages violents mais bien pour apporter des réponses à un problème qui coute cher à l’économie.

Champ de tournesol grêléEn effet, pour la France, sur la période 1999-2005, les assureurs ont versé en moyenne 161 millions d’euro d’indemnités par an pour les récoltes assurées contre la grêle. Comme seulement environ le tiers des cultures sont assurées, on peut évaluer à un demi-milliard d’euros le tribut annuel de la grêle à l’agriculture française.

Grêle sur voitureMais l’agriculture n’est pas la seule à être concernée par ce fléau et l’exemple d’Albi le 17 septembre 2007 illustre bien les dommages occasionnés en milieu urbain. Pour ce jour là, la CCI du Tarn évalue entre 25 et 30 millions d’euros le montant global du sinistre. Près de 10000 dossiers d’assurance (voitures et immeubles) ont été déposés.

Grêle table jardinC’est pour remplir sa vocation de diffuser les connaissances acquises depuis maintenant plus de 50 ans que l’Anelfa a mis en place ce site. Vous y trouverez des informations sur

L’association existe grâce à la volonté de plusieurs collectivités locales d’apporter les moyens financiers nécessaires et aux milliers de bénévoles qui assurent chaque année le fonctionnement des dispositifs et les relevés de mesures. Nous les en remercions.

Dernières brèves