Prévision et Alerte

Période

La campagne de prévention s’étend d’avril à octobre car, durant cette période, les cultures sont les plus vulnérables et les bâtiments peuvent être endommagés par de gros grêlons.

Schéma de diffusion d’une alerte

Shéma d'une alerte

Assistance météorologique

La prévention des situations à grêle fait l’objet d’une convention nationale passée entre l’ANELFA et Météo-France. Les prévisions sont faites à l’échelle départementale puis centralisées au niveau de l’ANELFA.
Il est demandé aux services météorologiques d’adresser à l’ANELFA des bulletins de risque d’orages forts quatre heures au moins avant le début du risque. En cas d’alerte un appel Biplus prévient le permanent de l’ANELFA qui consulte alors le site Météo-France dédié sur lequel figurent, pour chaque département adhérent, les heures de début et de fin de risque. Ces bulletins s’accompagnent d’informations sur les bulletins de fortes précipitations et d’orages stationnaires.

Transmission de l’alerte

En fonction des renseignements fournis sur les bulletins d’alerte, le permanent peut déclencher le système VIAPPEL, système automatique d’alerte qui avertit par téléphone les opérateurs ayant en charge un générateur en leur indiquant les heures de fonctionnement de leur réseau. Un appel en cascade vers les co-tenants de poste permet de sécuriser la réception de l’alerte.

Le contrôle du fonctionnement des générateurs est effectué à partir de fiches d’émission établies par les opérateurs qui permettent d’obtenir mensuellement par département le nombre d’heures d’émissions, le nombre de litres de solution consommés et le poids d’iodure d’argent dispersé. Ces données, couplées à celles de la grêlimétrie, permettent de vérifier l’efficacité de la méthode.

L’efficacité du système repose sur un déclenchement suffisamment tôt des générateurs. Or, il est admis que la prévision de la grêle à quatre heures d’échéance n’est pas fiable à 100 %. Comme il est d’autre part exclu de déclencher le fonctionnement des réseaux dans toutes les situations orageuses, il faut accepter le principe que certaines situations à grêle puissent échapper à une prévision dans les délais impartis. L’ANELFA et METEO-FRANCE cherchent à limiter ces cas et à améliorer la prévision en réalisant un suivi technique de l’assistance fournie.

Au cours de la campagne, les générateurs peuvent être mis en fonctionnement 15 à 30 jours suivant l’activité orageuse de l’année et selon le département.